Tout savoir sur l’augmentation du taux de transaminases SGPT

Transaminases SGPT élevé et fatigue : lien et traitement

Dans l’organisme humain, les transaminases jouent un rôle d’une grande importance. Situés au niveau des muscles et du foie, ils aident à déterminer d’éventuels problèmes de santé. Toutefois, une augmentation considérable de leur taux n’est généralement pas un très bon signe. Nous vous en disons plus ici sur les transaminases et sur les précautions qui peuvent être prises pour en diminuer le taux, lorsque celui-ci est trop élevé.

Qu’est-ce que les transaminases ?

Les transaminases sont des enzymes qui peuvent être classées en deux grandes familles que sont les ALAT et les ASAT. Aussi appelés SGOT, ces derniers se localisent principalement dans le cœur. Quant aux premiers aussi dénommés SGPT, ils se trouvent beaucoup plus au niveau du foie. Dans certaines situations, on peut assister à une élévation du taux de transaminases. C’est par exemple ce qui se passe en cas de :

  • consommation abusive d’alcool,
  • cirrhose,
  • surcharge pondérale,
  • consommation de certains médicaments,
  • injection de certaines drogues,
  • hépatite aiguë, etc.

Il convient de souligner que le taux de transaminases change beaucoup d’une personne à une autre, notamment en raison de facteurs tels que l’âge, le genre, la température corporelle ou le poids. Toutefois, la plupart du temps, il se situe entre 6 et 25 UI/L chez les femmes adultes et entre 8 et 35 UI/L chez les hommes adultes.

Ce sont les taux des transaminases ALAT et ASAT qui aident à renseigner le médecin sur le type de maladie dont peut être atteint son patient. Lorsque le taux sanguin SGPT dépasse celui du ASAT, alors il s’agit souvent d’une pathologie hépatique.

Quels sont les signes d’une augmentation du taux de SGPT ?

L’augmentation du taux de SGPT se traduit par certains symptômes bien précis. Toutefois, le signe le plus courant est sans nul doute la fatigue inhabituelle que ressent un grand nombre de patients. En dehors de cette fatigue, ces derniers peuvent aussi se sentir fiévreux ou nauséeux. Il peut également arriver au patient d’avoir de la jaunisse.

En revanche, il est important de souligner que lorsque la hausse du taux de SGPT n’est pas alarmante, elle est la plupart du temps asymptomatique. Dans de pareilles circonstances, c’est alors un bilan sanguin qui doit être demandé au patient.

Quels sont les signes d’une augmentation du taux de SGPT ?

Quel traitement adopter pour une normalisation du taux de ces enzymes ?

À ce jour, il n’y a encore aucun traitement typique à adopter en vue de soigner une augmentation anormale du taux de transaminases. À la place, les professionnels de la santé recommandent plutôt aux patients (au cours d’une consultation sur place ou d’une téléconsultation) de soigner les causes de l’élévation du taux d’enzymes.

Ainsi, si cette hausse est due à une consommation abusive d’alcool, ou à l’injection de drogues, alors il reviendra au patient de faire un sevrage. Si c’est plutôt la prise de certains médicaments qui est à la base de cette élévation, alors ils doivent être arrêtés. En cas de maladie hépatique, cette dernière devra être soignée.

De même, un changement des habitudes alimentaires et la pratique d’une activité physique régulière visant à une perte de poids peuvent être conseillés. À chaque fois, il revient donc au médecin de faire une étude de chaque cas qui lui est présenté, afin de trouver le traitement le plus à même de normaliser le taux de transaminases.

Articles similaires

4.1/5 - (18 avis)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.