Les probiotiques sont-ils efficaces pour le traitement d’infections urinaires ?

Avis probiotique et infection urinaire : quel lien ?

Les infections urinaires ou cystites sont des infections qui se localisent au niveau de la vessie. Ce phénomène touche autant les hommes que les femmes. Cependant, ce sont les femmes qui sont les plus exposées et cela peut s’accompagner de nombreux symptômes tels que les douleurs lors de la miction. Pour traiter une cystite, les experts recommandent l’usage de probiotiques. Sont-ils vraiment efficaces ? Découvrez dans cet article toutes les réponses.

Qu’est-ce qu’une infection urinaire ?

Encore appelée cystite, l’infection urinaire est une infection présente au niveau du système urinaire, plus précisément dans la vessie. Elle peut s’avérer aiguë ou chronique. En effet, la cystite est dite aiguë lorsqu’elle réagit favorablement et rapidement au traitement. Mais la cystite chronique quant à elle résiste le plus souvent aux traitements et prend plus de temps pour être traitée. Elle peut être non bactérienne, dans ce cas il s’agit d’une cystite interstitielle. Vous pouvez visiter Physionorm.fr pour en savoir plus sur les traitements possibles contre les infections urinaires,

Qu’est-ce qui cause une infection urinaire ?

Sur 100 % de cas d’infection urinaire, 80 % environ sont causés par une bactérie dénommée « Escherichia Coli ». Même si cette dernière s’avère inoffensive au niveau de l’appareil digestif, l’Escherichia Coli peut causer bien de dégâts une fois qu’elle a migré vers la vessie en passant par l’urètre.

Si les femmes souffrent plus d’infections urinaires que les hommes, c’est pour la simple raison que leur urètre n’est pas assez long. Cela permet à la bactérie de rejoindre rapidement la vessie pour se multiplier. Toutefois, certains hommes peuvent développer, de rares fois, des infections urinaires ou cystites.

Quels sont les symptômes d’une infection urinaire ?

Quels sont les symptômes d’une infection urinaire ?

Lorsque la cystite est dans sa phase active, elle se manifeste par des sensations douloureuses et inconfortables qui constituent les symptômes d’une infection urinaire homme ou femme. On peut citer :

  • Les sensations de brûlure ou de douleur à la miction ;
  • Les sensations de poids dans le bas-ventre ;
  •  L’incontinence urinaire ;
  • Les mictions trop fréquentes.

Rappelons également qu’un nouveau-né voire un enfant peut développer cette affection microbienne de la vessie qu’est la cystite. Généralement, les signes les plus courants sont la fièvre, la brusque perte de poids ou encore le changement d’humeur.

En quoi les probiotiques permettent-ils de soigner une infection urinaire ?

Tout comme l’Escherichia Coli, les probiotiques sont des bactéries vivantes ou micro-organismes. Considérées comme de bonnes bactéries, vous les retrouverez dans la plupart des milieux fermentés ou les aliments dont la fabrication nécessite une fermentation. C’est le cas par exemple du yoghourt. Au niveau de l’appareil génital féminin, ces bactéries font partie intégrante du microbiote intime ou vaginal qui est un ensemble de lactobacilles qui protègent des infections causées par les bactéries ou virus.

Lors de la survenue d’une infection urinaire, l’équilibre de la flore vaginale est perturbé. Ainsi, la prise de compléments alimentaires à base de souches probiotiques permet de rétablir l’équilibre et surtout de combattre les bactéries pathogènes telles que l’Escherichia Coli.

Quels sont les probiotiques efficaces pour combattre l’Escherichia Coli ?

Les souches de probiotiques sont composés en grande partie de lactobacilles. Tous ne combattent pas les bactéries de l’Escherichia Coli. Seules trois lactobacilles sont vraiment efficaces pour soigner l’infection urinaire. Il s’agit notamment des :

  • Les lactobacilles acidophiles : ces souches de probiotiques se retrouvent dans la flore vaginale, mais aussi dans le lait ou encore dans le vin ;
  • Les lactobacillus rhamnosus : ces bactéries lactiques, en dehors de l’organisme humain, se trouvent principalement dans les produits laitiers ;
  • Les lactobacillus gasseri : ce sont des souches de probiotiques qui contribuent, selon des études scientifiques, à la perte de poids.

Les lactobacilles précités agissent en libérant des peptides appelés bactériocines qui jouent les mêmes rôles que les antibiotiques. Les bactériocines empêchent l’Escherichia Coli de se multiplier dans la vessie en procédant à la lyse de ses cellules. L’usage de probiotiques est donc sans nul doute l’une des meilleures manières de traiter une cystite. Vous pouvez en trouver sur le marché sous forme de gélules fournissant différentes souches de probiotiques pour renouveler la flore vaginale.

Quels sont les probiotiques efficaces pour combattre l’Escherichia Coli ?

Quels sont les traitements naturels et bio pour soigner une infection urinaire ?

Plusieurs traitements naturels et bio sont efficaces dans le traitement d’une infection urinaire. Beaucoup d’entre eux sont même utilisés lors de la fabrication de compléments alimentaires faits à partir de probiotiques.

Le Cranberry (canneberge) est l’un des meilleurs traitements naturels et bio contre cystite aiguë. Ce fruit onctueux regorge en son sein des composants tels que les flavonoïdes, la proanthocyanidine et les anthocyanes qui empêchent l’Escherichia Coli d’adhérer aux parois de la vessie. Une consommation régulière de canneberge, sous forme de jus, diminue jusqu’à 50 % le risque pour une femme de souffrir d’une infection urinaire après une première infection.

Grâce à ses propriétés diurétiques et antibactériennes, le thym conduit à l’élimination des bactéries pathogènes de la vessie et le renforcement du système immunitaire. Vous pouvez prendre ce produit bio sous forme d’infusion en vous servant des feuilles séchées de thym. Il s’avère également possible de profiter des traitements naturels et bio en consommant des huiles essentielles riches en actifs capables de soigner la cystite.

Conseils pour prévenir une infection urinaire

Le plus souvent, les infections urinaires résultent d’actes banals. Pour prévenir ces affections, buvez régulièrement de l’eau, environ 1,5 l par jour, car le manque d’hydratation peut favoriser l’infection urinaire. Abstenez-vous de retenir l’envie d’uriner, cela pourrait vous être préjudiciable. Adoptez aussi une hygiène intime saine qui ne perturbera pas l’équilibre de la flore vaginale.

À propos des sous-vêtements, préférez ceux qui procurent assez de confort et qui sont fabriqués dans des matières de qualité comme le coton ou la laine. De plus, de temps en temps, prenez des compléments alimentaires à base de probiotiques, en guise de prévention et sur avis du médecin.

Articles similaires

5/5 - (2 avis)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.