Remboursement substitut nicotinique : Est-ce possible ?

Remboursement substitut nicotinique 2022 | Guide d’orientation

Comme la plupart des actes médicaux ou paramédicaux, l’achat de substituts nicotiniques peut donner droit à une prise en charge partielle ou totale. Mais pour bénéficier de ce remboursement, vous devez respecter lors de l’achat de votre substitut nicotinique un certain nombre de conditions. En effet, l’une des conditions sine qua none pour jouir d’un remboursement substitut nicotinique est d’avoir une prescription médicale qui vous autorise à le faire. Découvrons ensemble, comment fonctionne le remboursement substitut de nicotine.

Que retenir des substituts nicotiniques ?

A la question « qu’est-ce qu’un substitut nicotinique? », nous pouvons répondre qu’il s’agit de produits ou de médicaments à base de nicotine. Ces derniers sont destinés à remplacer la consommation du tabac ou de la cigarette pour ceux qui désirent arrêter de fumer. Ce sont en effet, des produits qui permettent de supporter progressivement le sevrage tabagique. Ces substituts à de nicotine existent sous diverses formes que vous pouvez retrouver facilement en effectuant un tour sur pouche.fr.

En effet, au nom de ces substituts à base de nicotines on peut énumérer :

  • Les chewing-gums ou gommes ;
  • Les comprimés à sucer ;
  • Les inhalateurs,
  • Les pouches de nicotine ou Nicotine pouche;
  • Les sprays buccaux ;
  • Les patchs.

Ces différents substituts nicotiniques afin de jouer efficacement leur rôle dans le processus de sevrage tabagique et pour aider le fumeur à se libérer de la dépendance à la cigarette, doivent être utilisés avec l’accompagnement d’un professionnel. Il s’agit d’ailleurs de l’une des conditions pour bénéficier une prise en charge de ces produits par la sécurité sociale pour votre assurance santé.

Quelles sont les conditions pour bénéficier du remboursement de substitut nicotinique ?

Quelles sont les conditions pour bénéficier du remboursement de substitut nicotinique ?

Comme énoncé à l’entame de ce guide, la prise en charge des substituts nicotiniques devient possible lorsque les bonnes démarches se mènent lors de l’achat de ces produits de sevrage au tabac. Nous avons dans un premier temps le choix d’un substitut nicotinique remboursable, ensuite de se faire prescrire ce substitut nicotinique puis de posséder sa carte vitale.

En ce qui concerne les substituts remboursables, il convient de rappeler que la sécurité sociale ou l’assurance maladie ne couvre pas les frais de tous les types de substitut nicotinique, mais uniquement ceux qui contiennent de la nicotine. Il existe en effet en substitut au tabac sans nicotine comme l’huile de CBD. La plupart des substituts nicotiniques énumérés plus haut comme la pouche, les patchs, contiennent de la nicotine et se trouvent donc pris en charge par l’assurance maladie. Ce remboursement s’effectue à hauteur de 65 % sans avance de frais.

La prescription médicale

Mais pour y accéder vous devez présenter une prescription médicale encore appelée ordonnance médicale. En effet, vous devez obtenir d’un professionnel de la santé, le droit d’acheter les substituts nicotiniques pour accompagner votre désir d’arrêter le tabac. Vous pouvez avoir une prescription médicale auprès des professionnels de la santé suivants :

La carte vitale ou la feuille de soins

Puisque les substituts nicotiniques sont remboursables par la sécurité sociale, ces derniers répondent au principe du tiers payant dans les pharmacies. En effet, le tiers payant vous permet de ne payer, lors de l’achat en pharmacie, que le ticket modérateur. Ce dernier s’avère le reste à charge après déduction de la prise en charge offerte par l’Assurance maladie.

Toutefois, si vous disposez d’une complémentaire santé, ce reste à charge peut également être couvert, ce qui vous donne un remboursement substitut nicotinique de 100%. Mais si vous ne disposez pas de carte vitale, la présentation d’une simple feuille de soins envoyée à la sécurité sociale vous permettra de bénéficier du remboursement.

Ce processus simplifie alors totalement le remboursement des substituts nicotiniques, ce qui facilite la tâche à ceux qui désirent arrêter de fumer le tabac et leur permet d’y arriver sans grande contrainte financière.

Articles similaires

5/5 - (1 avis)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.