C’est quoi l’Alzheimer héréditaire et comment le traiter

Alzheimer héréditaire : explication, symptômes et soins

L’Alzheimer est une maladie connue comme l’une des premières maladies neurodégénératives les plus fréquentes. Elle a tendance à créer un véritable gouffre dans les familles lorsqu’un membre en est atteint. Dans sa forme héréditaire, cette maladie devient deux fois plus dangereuse et surtout, plus susceptible d’apparaître chez les descendants d’un malade.

L’Alzheimer héréditaire qu’est-ce que c’est ?

L’Alzheimer héréditaire n’a rien de différent de l’Alzheimer simple si ce n’est son taux plus fort d’hérédité. Autrement dit, on remarque que l’Alzheimer héréditaire se transmet plus facilement d’ascendant à descendant contrairement à ce qu’on a pu observer chez sa forme simple. L’Alzheimer héréditaire est donc une maladie neurodégénérative grave qui se transmet d’une génération à une autre. Lorsqu’une mère ou un père est déclaré malade, il y a au moins 50 à 75 % de chance que ses enfants développent également ces anomalies en vieillissant.

Généralement, la mémoire est la partie du cerveau la plus touchée. Le malade peine donc à se rappeler de tout ou partie de sa vie, que ce soient ses enfants, son conjoint, et même son nom. Il arrive aussi que les zones du cerveau chargées des gestes et du langage soient touchées au point où le malade a forcément besoin de quelqu’un pour faire des choses élémentaires comme reconnaître son chemin pour aller dans un endroit habituel comme sa maison.

La forme héréditaire de la maladie d’Alzheimer est une réelle anomalie qui ne concerne pas tous les malades. Seulement 0,1 % des malades sont touchés par cette maladie pénible. Les premiers diagnostics des docteurs ne sauraient directement conclure qu’il s’agit d’une forme héréditaire d’Alzheimer tant qu’il n’y a pas d’antécédent familial sur au moins deux générations. Cependant, les familles de chaque malade sont informées de cette possibilité, même si on ne saurait réellement prévenir ce mal.

Quelles sont les causes de l’affection ?

Les causes de la maladie d’Alzheimer demeurent encore inconnues de la communauté scientifique. Toutefois, certaines explications peuvent être apportées en attendant les conclusions des recherches. Pour certains médecins, l’Alzheimer est causée d’une part par la perte de certains tissus présents au préalable dans le cerveau. D’autre part, la mort des cellules de la mémoire et de certains autres réflexes peut expliquer un tel mal. L’hérédité de la maladie quant à elle ne saurait être expliquée si ce n’est la transmission de certains germes anormaux d’une génération à une autre au sein d’une même famille. On note que l’Alzheimer héréditaire est quand même assez rare, car en général, les enfants ne présentent jamais des symptômes de la maladie en vieillissant.

Alzheimer : les symptômes

Le principal symptôme reconnu à cette maladie est la perte de mémoire. Cela empire de jour en jour, mais parfois le malade semble aller mieux avant de faire une rechute. Il est donc important de savourer chaque instant si vous avez un parent malade. On observe chez certains patients d’Alzheimer héréditaire quelques troubles du comportement et une agressivité qu’on ne leur connaissait pas. La désorientation spatio-temporelle est également fréquente, ce qui peut faire que les malades se perdent en rentrant chez eux et qu’on les retrouve en train de déambuler dans les rues sans connaître leur destination.

Quelles sont les solutions face à l’Alzheimer héréditaire

Face à cette maladie, les médecins ne peuvent que soulager un tant soit peu les malades, car aucun traitement curatif n’a encore été mis sur pied. Il faudra alors traiter chaque symptôme qui apparaît avec des antidépresseurs, des antipsychotiques… Le malade devra également suivre quelques thérapies comme la kinésithérapie, la luminothérapie et bien d’autres. Chacune de ces thérapies constituera une grande aide pour ceux qui souffrent d’Alzheimer héréditaire.

Quand faut-il placer un proche en maison de retraite spécialisée Alzheimer ?

Le facteur héréditaire de la maladie d’Alzheimer est une anomalie de la maladie qui ne touche que 1 à 1.2% des descendants qui ont des parents malades. C’est donc relativement rare que cette forme d’Alzheimer se déclare. Cependant, lorsqu’il y a des doutes il est important de faire des tests avec un spécialiste, qui pourra poser ou non le diagnostic. En attendant, pour la personne malade, il est important de se poser la question du placement en maison spécialisée, surtout si vous êtes aussi touché par le gène. Parfois, il devient trop compliqué pour un proche de s’occuper d’un parent malade, et il devient nécessaire de le placer pour ne prendre aucun risque.

Il faut pour cela reconnaître les signes avancés de la maladie. Cela commence par une désorientation. Le proche ne sait plus ou il se trouve, perd ses repères, ensuite le deuxième signe qui doit vous interpeller, c’est son agressivité. Un proche qui devient peureux et agressif alors que ce n’est pas dans son caractère initial est un proche qui a besoin de soin. Si vous ne placez pas votre proche à temps, il peut devenir un danger pour lui-même, il est important qu’il soit pris en charge par des spécialistes.

Articles similaires

5/5 - (1 avis)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.