Quelle maladie provoque le manque de sommeil ?

De nombreuses maladies peuvent être à l’origine d’une insomnie

Le rythme de vie au quotidien, le stress et la fatigue sont reconnus comme étant les principales causes du manque de sommeil chez une personne adulte. Les spécialistes du domaine médical, de leur côté, avancent qu’à part ces troubles « classiques », des problèmes de santé plus graves peuvent aussi être à l’origine d’une insomnie chronique. Quelles sont ces maladies en question ? Le détail.

Les maladies cardiaques

Quand une personne souffre d’un manque de sommeil, celle-ci rejette souvent la faute sur son matelas. Cette idée n’est pas entièrement fausse. C’est pourquoi, avant de faire l’achat, il est toujours conseillé de bien se renseigner sur la qualité du modèle de couchage. Pour ce faire, vous pouvez déjà vous informer sur les modèles de la marque Emma en consultant https://www.jaimedormir.com/matelas-universel/matelas-emma-test-et-avis.

Cette option vous aidera à avoir des précisions par rapport à l’indépendance de couchage, à la densité et à la respirabilité du matelas pour vous garantir un sommeil récupérateur.

Si le manque de sommeil persiste même après l’acquisition d’une literie de qualité, dites-vous que cette situation est peut-être due à autre chose. Et si c’était un problème de cœur qui vous empêchait de bien dormir ? Y avez-vous pensé ? Sachez que plus de 50 % des gens souffrant de maladie cardiaque dorment très mal la nuit. 

En effet, les liquides corporels se localisent essentiellement dans les jambes quand vous êtes actif dans la journée, et se répartissent dans tout le corps quand vous êtes au repos le soir. Mais lorsque le cœur ne fonctionne pas correctement, ces liquides stagnent dans les poumons et provoquent des gênes respiratoires. Et c’est ce qui provoque ces difficultés à vous endormir dès que vous êtes en position allongée. 

Les problèmes thyroïdiens

L’hyperthyroïdie fait également partie des maladies pouvant provoquer une carence de sommeil. En effet, lorsque vous souffrez d’une hyperactivité de la glande thyroïde, vous êtes agité en permanence. Et à cause de ce « trop-plein » d’énergie, vous avez du mal à vous décontracter et vous laisser plonger dans les bras de Morphée. Non seulement vous avez des difficultés à vous endormir, mais en plus vous éprouvez des sensations de fatigue musculaire intenses qui ne font qu’accentuer votre anxiété.

Profiter d’un bon sommeil réparateur demeure ainsi impossible tant que vos problèmes thyroïdiens ne sont pas résolus.

La maladie de Parkinson

Parkinson provoque le manque de sommeil

S’agissant d’une maladie neurodégénérative, il est évident que le Parkinson provoque le manque de sommeil. Même si vous dormez sur un matelas de haute qualité, avec un soutien ferme, vous aurez toujours du mal à vous endormir dû à la perturbation de votre système nerveux central. Et quand vous souffrez de la maladie de Parkinson, même si vous vous endormez facilement, les réveils nocturnes sont très fréquents. Pire encore, ces perturbations du sommeil s’accompagnent souvent de cauchemars, ou d’un fort besoin d’uriner au moindre mouvement.

Les réactions allergiques

Les allergies, quelle qu’en soit la forme, peuvent être à l’origine d’un trouble du sommeil. Les allergènes présents dans votre chambre causent des inflammations qui touchent surtout vos voies respiratoires. Et comme ce phénomène déclenche rapidement la production d’histamines, voilà que les premiers signes apparaissent et vous mettent dans un état d’inconfort total.

Larmoiement, toux, démangeaisons dans la gorge, éternuements, inflammations dans les fosses nasales… tout un cocktail de symptômes fait surface pour vous empêcher de profiter d’une belle nuit tranquille. 

La dépression

Selon les statistiques, 75 % des personnes déprimées sont insomniaques. Les liens entre la dépression et les troubles du sommeil sont complexes, mais la base se situe essentiellement au niveau du cerveau. Une personne est dite dépressive lorsqu’elle perd l’appétit, exprime des sentiments de désespoir, manque de motivation, et souffre de courbatures généralisées. Et tout ce dont cette personne a besoin en complément d’un traitement médical, c’est un repos total. 

Voilà pourquoi les médecins recommandent à toute personne dépressive de se doter d’un matelas de qualité, à la bonne épaisseur et avec la densité idéale par rapport à son poids. Il faut que le niveau de confort soit au maximum pour favoriser l’endormissement et éviter les réveils nocturnes à répétition. 

S’il vous arrive d’avoir des nuits perturbées, ne vous limitez pas aux recettes de grand-mère, réputées pour favoriser le sommeil. Consultez plutôt un spécialiste pour voir si vous ne souffrez pas d’une maladie sous-jacente plus grave.

Articles similaires

5/5 - (1 avis)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.