Cancer du côlon : les 3 signes avant-coureurs à surveiller

Cancer du côlon : les 3 signes avant-coureurs à surveiller

Le cancer du côlon ou cancer colorectal est l’une des formes de cancers les plus graves. En raison de son taux élevé de mortalité, il est important de mettre en place un plan d’action pour le détecter tôt. C’est la raison pour laquelle vous devez être informé des 3 signes et symptômes avant-coureurs du cancer du côlon que vous devez surveiller.

Les douleurs abdominales persistantes

Il s’agit du premier signe qui doit attirer votre attention pour détecter cette maladie à haut risque mortel. Selon les professionnels de la santé, l’intensité des douleurs abdominales persistantes liées au cancer colorectal peut varier et se manifester par des crampes.

Ses douleurs s’accompagnent souvent de ballonnement. Notez qu’il s’agit de douleurs abdominales assez inhabituelles et prolongées, plus précisément au niveau du bas ventre qui engendrent de l’inconfort au quotidien.

Il faut rappeler que lorsque la taille et la grosseur de la tumeur augmentent, celle-ci exerce une forte pression sur les parois de l’intestin. Cela entraîne une inflammation, des lésions tissulaires ou une obstruction provoquant ainsi les douleurs observées.

Devant ce signe avant-coureur du cancer colorectal, vous devez consulter au plus vite un médecin spécialisé ou un professionnel de la santé. De fait, un diagnostic précis du cancer du côlon précoce est crucial pour l’efficacité du traitement proposé.

Le sang dans ses selles

La présence de traces de sang dans vos selles est sans aucun doute un indicateur de l’apparition d’un cancer. Selon les professionnels, c’est un signe avant-coureur plutôt grave qui nécessite une attention immédiate. Le sang apparu dans les selles peut avoir une couleur rouge vif, foncée ou noire

Le sang dans ses selles

Le sang dans les selles représente également des saignements au niveau du tube digestif, généralement attribué aux hémorroïdes. Dans le cadre de ce cancer, un tel saignement est dû à la tumeur qui saigne lorsqu’elle est irritée pendant le passage des selles.

La présence de sang dans ses matières fécales peut être visible à l’œil nu certaines fois. D’autres fois, elle peut nécessiter un dépistage et des tests spécifiques. Vous devez surtout consulter un médecin ou un spécialiste pour évaluer les symptômes. Celui-ci peut demander une coloscopie ou d’autres examens.

Les troubles digestifs

Souffrir de troubles digestifs fait aussi partie des signes à surveiller pour identifier le cancer du côlon, afin de bénéficier d’un traitement efficace. La plupart du temps, vous observerez des changements au niveau de l’intestin.

Cela peut se manifester par la diarrhée ou par la constipation. Souvent causées par un blocage dans le côlon, celles-ci persistent pendant de nombreuses semaines. Elles sont le résultat du développement de la tumeur. Lorsqu’elle se développe, elle peut aussi engendrer :

  • Des nausées, parfois suivies de vomissements ;
  • Un changement notable de l’aspect des matières fécales ;
  • Une tension ressentie au niveau du rectum.

Les troubles digestifs peuvent être attribués à des pathologies moins graves qu’un cancer du côlon. Vous devez vous inquiéter uniquement lorsque ces troubles persistent. De même, vous devez rester à l’écoute de votre corps. En cas de doute, vous pouvez consulter votre médecin afin qu’il vous fasse faire un examen clinique pour déterminer la cause réelle de ces troubles.

Le sang dans les selles, les troubles digestifs inhabituels et les douleurs abdominales sont les principaux signes avant-coureurs du cancer colorectal. Vous devez rester attentif afin de détecter ces symptômes et les signaler le plus tôt possible à un médecin. 

Articles similaires

4.5/5 - (2 avis)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *