Après les funérailles, que reste-t-il à régler ?

Après les funérailles, que reste-t-il à régler ?

Après des funérailles, le deuil peut commencer. Certaines procédures doivent toutefois être menées, par respect pour le défunt. Durant cette longue épreuve, les formalités à remplir ne sont pas les seules choses à régler. Les hommages au défunt se poursuivent dans les jours suivants l’enterrement. Zoom sur ces détails qu’il convient de régler au plus tôt.

Pensez à envoyer des cartes de remerciements

Un décès est toujours délicat à aborder. Le départ de l’être cher peut amener ses proches à se replier sur eux-mêmes, à éviter de parler du disparu. C’est pourtant lorsque le deuil commence qu’il est indispensable de garder le contact. En rappelant une simple présence, ceux qui restent appréhendent cette étape avec plus de sérénité. La carte de remerciement deces aide à rétablir le contact.

Si ce petit geste peut paraître anodin, il témoigne de l’importance que la famille accorde aux personnes qui l’ont soutenue. Un remerciement deces bien écrit exprimera d’abord la compassion envers l’entourage. Pour ne pas tomber dans la banalité, il est de bon ton de choisir une carte condoléances personnalisée. Gardez en tête que son destinataire la gardera probablement en souvenir. Son apparence ne se résume donc plus à un modèle carte classique. Elle peut être conçue sur un thème cher au défunt.

Organisez une réception suite aux funérailles

Pour certaines familles, la réception qui fait suite aux funérailles est une tradition. Pour d’autres, il peut cependant être difficile de recevoir en période de deuil. Dans un cas comme dans l’autre, une réception après les funérailles sera essentielle au processus de deuil. Conviez les proches et les amis du défunt d’un buffet, d’un cocktail ou d’un simple repas. En plus de réconforter la famille, cet événement rassemblera les proches qui pourront faire connaissance.

Ce sera pour eux l’occasion d’échanger, de parler du défunt et de lui rendre un dernier hommage. Une légère collation sera amplement suffisante pour instaurer une ambiance chaleureuse. La réception aidera les convives à mieux aborder l’épreuve mentale qu’est le deuil. Elle confirme l’idée que c’est une étape qui se surmonte en groupe et qu’aucun des convives n’est seul. Tout en profitant de la collation, les convives compareront leurs sentiments et leur état d’esprit. Ils évoqueront des souvenirs, partageront des conseils et seront à l’écoute de ceux qui sont en situation de détresse.

Réglez les frais funéraires

Réglez les frais funéraires

La famille dispose d’un certain délai pour régler les frais funéraires. Pensez à remplir cette tâche au plus vite pour éviter les problèmes liés à un retard. Ces dépenses sont entièrement assumées par la succession, même si elle n’accepte pas son statut d’héritier. Le montant des prestations d’obsèques peut être retiré sur les comptes du défunt. Il faut, pour cela, que les héritiers déposent une demande auprès de l’organisme concerné.

Prenez le temps de vous renseigner sur le capital-décès et les aides dont la famille du défunt peut bénéficier. Il est, par exemple, possible de se faire rembourser une partie des dépenses en présentant une facture des frais d’obsèques à la CNAV. Ces dépenses seront moins lourdes si le défunt a souscrit à un contrat obsèques.

Informez-vous sur l’existence d’un testament

Il sera ensuite indispensable de s’informer sur l’existence d’un testament. Il n’est pas rare qu’une copie de ce document se trouve dans les affaires personnelles du défunt. La recherche testamentaire peut être effectuée dans le Fichier Central des Dispositions des Dernières Volontés. Cette base de données enregistre un nombre important de testaments.

Il peut être nécessaire de passer par un notaire pour entreprendre cette démarche. En cas de décès hors du territoire français, le poste consulaire ou diplomatique devra être sollicité. La démarche nécessitera un acte de décès et un numéro d’identification. Elle permettra de retrouver le notaire détenteur du document et de remplir rapidement les formalités pour son application.

Conclusion

La disparition d’un être cher apporte son lot de formalités à remplir. Il est indispensable de régler ces détails avant de commencer le deuil. Ces petites formalités permettront à sa famille et à ses proches de démarrer sur de nouvelles bases. Elles contribueront au travail de deuil en laissant le sentiment d’avoir accompli les derniers devoirs envers le défunt. Bien qu’elles puissent se faire à tout moment, ces démarches doivent être réalisées au plus tôt. Cette précaution allégera les héritiers qui devront s’adapter à leur nouvelle vie. 

Articles similaires

4.5/5 - (2 avis)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.