Le point sur les aides disponibles en cas de petites retraites

Petite retraite quelles aides : guide et conseils pratiques

À la retraite, les pensions perçues ne sont pas toujours à la hauteur de nos espérances. Parfois, elles sont tellement minimes qu’on n’arrive plus à subvenir aux besoins, même les plus élémentaires. Pour venir en aide aux personnes en situation de petite retraite, l’État a mis en place un certain nombre d’aides qui pourraient constituer pour elles la source d’un grand soulagement. À quelles aides peuvent alors prétendre les personnes aux petites retraites ?

Allocation de Solidarité aux Personnes Agées (ASPA)

L’Allocation de Solidarité aux Personnes Agées est l’une des aides les plus reconnues et dont peut bénéficier les retraités à faible revenu. Cependant, pour en profiter, il faut remplir certaines conditions importantes. Les retraités modestes pouvant profiter de cette prime sont ceux qui ont au moins 65 ans d’âge. Même s’il existe des exceptions, cet âge reste la règle. Aussi, ils ne doivent pas percevoir plus de 1350 € mensuel pour les couples et 870 € pour les célibataires. Si leur revenu atteint les 1400 € à deux ou les 900 € seul, ils ne pourront donc pas y prétendre.  Cette prime est offerte par la Carsat de façon mensuelle. Son montant n’est pas prédéfini. Il varie en fonction des ressources dont disposent ceux qui y prétendent, ainsi que leur situation familiale. Tous les retraités remplissant les conditions n’ont donc pas droit à une même somme.

Aide Sociale à l’Hébergement (ASH)

L’Aide Sociale à l’Hébergement est une prime dédiée spécialement aux personnes retraitées qui résident dans les Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées dépendantes. Elles y ont droit si et seulement si elles n’ont pas assez de moyens pour couvrir leurs frais d’hébergement. Le montant de cette prime est également variable, car pour certains, elle couvre la totalité des frais et pour d’autres, elle ne prend en charge qu’une partie. Elle est offerte par les départements à travers le Centre Communal d’Action Sociale.

La prime d’Allocation Supplémentaire d’Invalidité

L’Etat a prévu des aides pour les principaux cas de figure auxquels l’on peut assister chez les personnes retraitées ayant un faible revenu. L’Allocation Supplémentaire d’Invalidité prend essentiellement en charge les personnes ayant bénéficié d’une retraite anticipée des suites d’une maladie ou d’une invalidité. Elle est octroyée sous certaines conditions. La personne retraitée doit par exemple être atteinte d’une invalidité réduisant considérablement ses capacités. Vous ne pouvez également pas prétendre à cette allocation si vous avez plus de 62 ans.

Avant d’en bénéficier, vous devez également être déjà bénéficiaire de la pension de réversion ou d’invalidité. Vous pouvez aussi demander l’ASI si vous avez une pension de retraite anticipée pour pénibilité ou encore une pension d’invalidité de veuf ou veuve, mais vos revenus doivent être inférieurs à 1270 € pour les couples et 725 € pour les célibataires. Le montant de l’ASI n’est également pas préétabli, il varie au cas par cas.

L’Aide Personnalisée au Logement

Cette aide a été créée toujours dans le but d’alléger les dépenses des retraités percevant de petites retraites. Elle est destinée aux retraités qui sont encore locataires d’un appartement ou d’une maison. Une convention sera alors signée entre l’Etat et le propriétaire du logement. La personne âgée elle-même n’aura donc à rien payer. Dans le cas où la personne retraitée est un retraité emprunteur, il bénéficiera d’un prêt conventionné pour payer ses dettes. Cette aide n’est consacrée qu’à ces deux catégories de personnes âgées.

L’Etat Français a mis en place un grand nombre d’aides et d’allocations pour les personnes aux petites retraites. Cela leur permet de s’offrir le minimum à la retraite sans pour autant constituer une nouvelle charge pour leur famille.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *